Interview de Nathalie Brenner, présidente de Active Leads Technology

Interview de Nathalie Brenner, de Active Leads Technology

Active Leads Technology est une société américaine basée en Floride, spécialisée dans la constitution de fichiers et le rapprochement entre les artisans du bâtiment et les propriétaires désireux de faire réaliser des travaux. Elle a souhaité début 2011 développer son activité dans le secteur des arts visuels.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler avec la technologie Artrinet ?

Lorsque nous avons décidé de travailler à la constitution de fichiers qualifiés d’amateurs d’art, il nous est apparu que nous devions tout d’abord établir les critères de cette qualification. En d’autre termes définir une classification de l’art contemporain.

Nous avons fait une étude des méthodes existantes et il nous est vite apparu que la classification développée par Active Art pour son site Artrinet correspondait exactement à nos besoins. C’est certainement la méthode la plus complète développée à ce jour, parfaitement compatible avec une mise en oeuvre informatique. Nous avons donc conclu avec Active Art un accord de collaboration sur le long terme.

Quels sont les termes de cet accord ?

Les deux sociétés ont collaboré depuis plusieurs mois pour le développement du nouveau site Visual Arts Explorer et l’intégration de la classification mise au point par Francis Parent.

Active Art sera chargé de la commercialisation du site pour l’Europe et de l’évolution de la grille de classification.

Par ailleurs nos bases de données seront mises en commun : un artiste figurant sur Artrinet sera automatiquement présent sur Visual Arts Explorer et réciproquement. Cela démultipliera les chances pour un artistes de trouver des débouchés sur les deux continents. Comme le dit le proverbe « nul n’est prophète en son pays… ».

Il semble que vous ayez particulièrement travaillé l’interface du nouveau site?

En effet nous souhaitions que le moteur de recherche dispose d’une interface fluide et intuitive, avec un minimum de recours à un mode d’emploi. Or, le principe de la classification Artrinet, s’il est trés puissant, n’est pas forcément simple à comprendre au premier abord.

Pourquoi les produits Apple ont-ils le succès fulgurant que l’on constate aujourd’hui ? Tout simplement parce que ses ingénieurs ont fait leur affaire de la complexité en travaillant plus que les autres pour proposer une interface intuitive qui ne nécessite aucun manuel d’utilisation. Or qui de nos jours a envie de lire un tel manuel ?

La nouvelle interface de Visual Art Explorer exploite au maximum les nouveaux outils disponibles sur le Web et les fonctions des navigateurs récents. Elle permet également une consultation confortable sur les nouvelles tablettes type Ipad qui vont révolutionner l’accès à l’information en général et de la culture en particulier.

Comment pensez-vous constituer ce fameux fichier des amateurs d’art ?

Nous disposons d’importants fichiers de propriétaires immobiliers issus de notre activité historique. Nous allons tout simplement détecter dans ce fichier toutes les personnes sensibles à l’art d’aujourd’hui. A travers plusieurs dispositifs, jeux de découverte de l’art, sondages, nous établissons un profil détaillé de l’amateur d’art en utilisant la classification Artrinet. Le reste n’est qu’une affaire de gestion de bases de données.

Avez-vous conscience que ce fichier est attendu comme une révolution par les artistes ?

Nous réalisons un rêve que nous poursuivons depuis des années. Les choses adviennent quand la technologie le permet. Si en effet nous réussissons à constituer un fichier de plusieurs centaines de milliers d’amateurs d’art qualifiés par leur sensibilité artistique, alors cela ouvrira les champ à des applications que nous n’aurions pu imaginer il y a quelques années. Cela passera par le marketing mais aussi par la pédagogie : faire comprendre aux français comme aux américains que l’art d’aujourd’hui n’est pas inaccessible ni incompréhensible. Et leur expliquer qu’une collection commence en se faisant plaisir, même avec un budget modeste.

Notre objectif s’il en est un, c’est de donner aux artistes qui ne trouvent pas de galerie, les outils, le fichiers et les conseils pour arrêter de dire : la vente ? je ne sais pas faire, je ne suis pas un vendeur…

Propos recueillis par Bruno Gary.

Vos réactions : lire vos commentaires

Inscrivez votre site sur Artrinet et Visual Arts Explorer
Découvrez les services proposés, les tarifs et les conditions de paiement
en savoir plus:  cliquer ici